AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

Tu oses m'approchers ? Alors déguerpis au plus vite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Tu oses m'approchers ? Alors déguerpis au plus vite Dim 20 Jan - 13:00
Tu regardes la neige tombés à travers cette fôret si sombre. Peut-être que ce monde est fou mais les saison sont toujours là, ce qui te rappeles énormément le vrai Monde, du mien celui d'ou tu viens, celui d'ou tu es nées. Mais avoue le ce monde est sûrment mieux que le tien.

Tu sens ton ventre emettre un gargouillement. La faim, la faim d'un viande entre tes dents, te fais sourir, non tu n'iras pas au marchés aujourd'hui, non tu iras chasser. Tu prête ton oreille au moindre bruit d'un animal rodant dans les parages. Tu l'entends, une biche broutant au coeur de la fôret. Son destin sera de finir sous les fléches de ton arc ou sous les crocs de la bête. Quoiqu'il en soit tu l'a tuera.

Tu quittes ta peitite cuisine au couleur dorés pour te rappelais ton ancine palais. Tu attaches en tresses tes long cheveux brun. Tu quittes ta robes ménagère pour enfiler un legins bien chaud et une en veste rembourés en laine de mouton. Tu glisses sur tes doigts fin mais meurtrier ta pair de gant en cuir. Tu est enfin prête, il ne manque plus que ton arme cachés dans un arbre. Tu met autour de ton cou Gladys et tu sors de la maison, sifflant ton magnifique étalon qui arrive au grand galop vers toi. Tu lui tapotes son encolure musclés et tu lui passe une corde pour l'attacher à un poteau. Là tu le panse et le selles.

Tu quittes ton jolie endroit pour t'enfoncer au gran galop dans la foret la plus sombre de ce Monde, mais c'est aussi TON territoire est celui qui y touche finira soous tes crocs... Tu serres tes doigts sur les renne de la bride pour contrôler le fougeux étalon qui ne cesse d'accélere chaque foulé. Au fur et à mesure que tu serres tes doigts il ralentit s'arrétant devant un arbre. Tu descand et tu lui donnes une claque sur sa croup et il déguerpis au grand galop.

-Zar Zam

L'arbre se réveille a tes paroles et de son bras ouvre son tront laissant paraître ton arc et tes fléches d'or. Tu les attrapes et tu les glisse dans ton dos. Tu pre^tes attention et tu remarques que la biche n'est pas très loins. Tu t'élances rapidement mais discretement à sa recherche. Quand tu la voies enfin tu te postes et tu tires, plein flanc. La biche chute mais se relève, agacés tu en tire une seconde en pleine tête. Elle chute mais se relève, très bien elle finira sous tes crocs tu la laisses fuir quelques instant et tu t'élances le plsu vite possible. Tu sautes en l'air et ton corp se transforme en la louve, la bête cruel. Tu t'émances, les crocs dehors à la poursuite de la biche. Tu arrives a qeulques métres d'elle, tu élances ton corp plantant tes crocs mortel dans le cou de la biche qui succombe. Tu réateris férocement à terre, le cadavre de la biche entre tes crocs. Mais tu lâches le cadavre, hérissan ton poil blanc contrasté à cause du sang de l'animal. Tu tapes violament ta patte blanche rougatre sur le sol et tu grondes :

- Qui est tu ?!

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tu oses m'approchers ? Alors déguerpis au plus vite Dim 20 Jan - 16:48
Depuis les fenêtres du château, j'observais depuis des heures le défilé de poussière blanche. La neige. Une chose si délicate, si facile à anéantir... Un peu de chaleur, de soleil, ou même le souffle de n'importe quel être vivant, et pouf, elle redevient eau. Les flocons tombaient drus depuis le milieu de la nuit, et je n'avais pas pu m'empêcher de les regarder, me promettant de me recoucher dès l'averse finie. Sauf qu'elle venait à peine de se finir, et le besoin de sommeil avait été anéanti depuis longtemps par l'idée d'aller fouler ces premiers flocons. Alors, même si le ciel avait écoulé sa cargaison de cristaux, je n'allais certainement pas tenir ma promesse...


En allant chercher un chaud manteau, je regardais le paysage qui s'étendait à perte de vue. Un manteau blanc, le plus épais depuis de longues années, m'avait soufflé un domestique. Il est vrai que mon installation dans ce monde était relativement récente, et c'était mon premier hiver. Heureuse comme une enfant qui va ouvrir ses cadeaux, je finis de me vêtir, enfilais une grosse paire de bottes fourrées, et dévalais les escaliers du palais, direction la campagne enneigée.



Bien évidemment, la campagne... Ce n'était pas exactement ça. Life in Wonderland. S'il était rempli de merveilles délicieuses à découvrir, d'autres étaient nettement moins sympathiques. Car crocs, griffes, et autres choses destinées à réduire en charpie le vivant et le non vivant faisaient partie du quotidien. Et, bien qu'étant en sécurité au château de la Reine Blanche, les jardins ne suffisaient pas à ma soif d'aventure. Aussi, réfléchissant peu, comme à chaque fois qu'une décision s'imposait, je dirigeais mes pas vers les Terres Sauvages. J'avais furieusement envie de voir la Forêt Noire recouverte d'une chape de blanc...

La neige encore fraîche crissait sous mes pas, mais j'avançais d'un bon rythme, attentive à ne pas geler sur place. J'étais bien couverte, mais si la neige tenait au sol, cela incluait forcément des températures négatives... Et, en simple humaine, je n'avais pas la fourrure protectrice des animaux et créatures de ces lieux. A cette pensée, je rigolais. Si fourrure chaude impliquait aussi griffes, crocs, et chasse, non merci ! Plutôt mourir gelée au milieu de nulle part... Sur ce joyeux programme, je continuais ma route, voyant la cime foncée des arbres au loin.



A peine arrivée, un bruit de course poursuite faillit me faire rebrousser chemin. Mais j'entendis vite une bête gémir, signe qu'elle venait de se faire attraper. La loi du plus fort... Espérons juste que, pour une fois, je sois la plus forte...
Qui es-tu ?

Ah, bah non, pas pour cette fois. Sortant des buissons, j'arrive sur une clairière, où trône, dans une mare de sang, une jeune biche. Morte, la biche. Bien évidemment. Sinon c'est quand même pas marrant. Et son bourreau, un énoooooorme loup blanc, légèrement rouge aux extrémités des pattes et sur le museau. Je prie secrètement pour que ce sang soit et reste celui du petit gibier à terre. Histoire qu'on y retrouve pas le mien avec... Reprenant contenance, je dis, avec ce don pour toujours me mettre dans les pires embrouilles.

Bonjour, moi c'est Alice. Vous m'excuserez, mais je vais vous laisser finir tranquillement votre repas. La viande crue à 8h du mat', c'est pas encore pour moi. Franchement, les tartines beurrées, les pancakes, ça je veux bien. Mais de la biche avec encore tout le sang... Merci de votre invitation, mais je vais la refuser. Bonne journée, et surtout bon appétit ! Si vous me cherchez, je suis... Partout sauf ici !

Puis, à petits pas, je commence à reculer. En espérant très très très très fort que ce loup a un sens de l'humour quelconque. Vous me direz, c'est un loup qui parle, alors pourquoi pas ?...

~ ~ ~ ~ ~ ~

Alice
Found myself in Wonderland
Found myself in Wonderland

Bla-blas : 182
Points de Folie : 257
Est tombé dans notre monde le : 16/11/2011
Sagesse : 19
Localisation : Dans mon monde... Et dans ce monde, il y a moi, toi, et les autres... Et tout plein d'autres choses...
Fou ou Folle ? : Très intelligente
Humeur : Toujours bonne quand il s'agit de venir ici !!!


Voir le profil de l'utilisateur http://life-in-wonderland.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: Tu oses m'approchers ? Alors déguerpis au plus vite Dim 20 Jan - 17:25
Bonjour, moi c'est Alice. Vous m'excuserez, mais je vais vous laisser finir tranquillement votre repas. La viande crue à 8h du mat', c'est pas encore pour moi. Franchement, les tartines beurrées, les pancakes, ça je veux bien. Mais de la biche avec encore tout le sang... Merci de votre invitation, mais je vais la refuser. Bonne journée, et surtout bon appétit ! Si vous me cherchez, je suis... Partout sauf ici !

Tu grognes devant l'être qui osent te déranger. Mais Anya ce n'est qu'une pauvre humaine comme toi ! Tu ne peux pas lui faire de mal ! Tu repousses le cadavre et tu te retournes d'un pas lent mais terrifiant. Tu passes ta langues sur ton museau rouge. Hum... Le gout de sang ne fait qu'alecher ton estomac, ce qui n'ai rien de bon pour l'humaine que tu as devant toi.

D'ailleur elle est plutôt jolie, de taille, moyenne, une chevelure blonde. En tant qu'humaine elle pourrais être ton amie. De plus elle a barratiné n'importe quoi, comme si une louve assoifé de sang et aussi monstreuse que toi aprtagé son repars, avec une humaine en plus, ça serai le monde a l'envers ! Tua consience te dis de la laissez fuir mais ton estomac clame de l'encerclés. Non, non tu ne l'a mangeras pas mais après tout elle est sur ton territoire...

Tu plies tes pattes et tu bond juste devant elle, les crocs encore sortis mais un peu moins que tout à l'heure. Tu fais presque ça taille, pour te dire que tu fais vraiment peur Anya... Tu la renifles discrètement, une odeur d'arbre fleuris même en hiver, serai ce la Alice ? La protègè de la Reine Blanche ? Si ouiq eu fait-elle ici ? Dans ton territoire, tout le mondes sait q'une louve blanche rode et qu'elle n'aime pas les étrangers !

Tu recules d'un pas , t'enfonçant légèrement dans la neige poudreuse. L'odeur du sagn commences à te venir au muesau et tu t'en lèche les babines. Hum il te tarde le moment de dégustation de la viande fraîche, de ce gout juteux, oh tu pourrais la faire cuire aussi mais la manger à l'état sauvage, c'est bien plus excitant !

- Que fais tu là ? On ne t'a jamais dit que partout dans cette fôret, je suis là, à chasser les étrangers ? Jamais ? Oh, tu n'ai pas au courant de beaucoup de chose Petite...

Cela te faits bizarre de l'appeler "Petite" alors que lorsque tu es en Humaine, tu dois avoir le même âge, si faut tu es même plus jeune ! Mais là n'est pas la question...
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tu oses m'approchers ? Alors déguerpis au plus vite Aujourd'hui à 0:12
Contenu sponsorisé




Tu oses m'approchers ? Alors déguerpis au plus vite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Alors, conquis ? [PV Dan] FINIS
» Alors beau brun, ça te dit de me rejoindre ? ► 12/06 à 16h03
» Bah alors bonhomme, tu t'es perdu ? [Jeremy & James]
» Maelynn ◭ « Si tu es au bout du rouleau, alors, qui est à l’autre bout ? »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Wonderland ::  :: 
Les Terres de l'Oubli
-
Votez !
Un p'tit clic ? ~ Et là ?
Encore un ? ~ Un autre ?
Et celui-ci ?
Nos top z'amis
Wolfs Power
Denmoriny
Entre les Ombres
Nox Aeterna
Avengers

Howahkan