AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

Sieste solitaire, ou rencontre improbable ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Jeu 24 Mai - 12:41
    Alors que le soleil régnait au-dessus du Pays des Merveilles, en une journée chaude et agréable, où un vent frai venant du nord serpentait dans le paysage, faisant voler les feuilles des arbres, siffler les fissures des pierres dans les montagnes et offrait aux habitants de ce royaume enchanté un peu de répit au milieu de la chaleur saisonnière, Rexianne avait choisie de passer l'après-midi à faire la sieste sur une branche d'un gros... en fait, il était impossible de savoir à quel type appartenait l'arbre sur lequel elle s'était endormie, car comme presque tout dans le royaume, comme elle-même, il était étrange. Gros et noueux, le tronc montait droit vers le ciel, et ses branches crochues partaient dans tous les sens, telles les serres d'un aigles asseyant d'attraper une sourie, ou les doigts d'une sorcière à la recherche d'un cobaye pour ses potions. Pas une feuille ne venait le décorait, l'arbre était aussi nu et froid que la nuit éternelle qui régissait cette forêt... et pourtant, malgré sa forme digne d'un conte d'horreur, l'étrange créature ne l'avait pas trouvée effrayant...

    Au contraire, elle avait vu en ses énormes branches un perchoir parfait, qui supporterait sans aucun problème son poids... non pas qu'elle était lourde, d'ailleurs il valait mieux éviter de prétendre ce genre de choses devant-elle, mais un arbre nu comme lui pouvait être malade, et une branche pourrie avait si vite fait de craquer...

    Rexianne était couchée dans une position pour le moins originale... ses pattes arrières pendaient dans le vide de chaque côté de la branche, celles de devant étaient croisées et elle avait posée le museau dessus... jusque-là, rien de bien particulier, c'était vrai. Mais le reste de son corps tout entier était "enroulé" autour de son perchoir, comme un anaconda serrant sa proie, lui offrant son dernier câlin avant de l'avaler toute entière. Son ventre faisait un tour complet de la branche avant d'en arriver à sa tête qui reposait dessus, et sa queue semblait se serrer d'avantage autour du bois à chaque nouvelle respiration qu'elle faisait. Rien qu'à la regarder dormir, on pouvait facilement imaginer qu'en elle seule vivaient les gênes du mammifère et du reptile, la parfaite union de deux forces de la nature, ajouté à un soupçon d'oiseau grâce à ses ailes. C'était à se demander quel dieux pouvait bien avoir créer le Pays des Merveilles, pour avoir mis au monde des animaux aussi... mélangés, car loufoque ne serait pas le bon mot, chez-elle, l'union ayant semblait avoir créé un animal armonieux...

    Comme lorsqu'elle était évayée, la renarde ailée volait au milieu des nuages... je voulais dire par-là qu'elle rêvait qu'elle était en train de voler. Elle dormait du sommeil du juste, ses songes étaient calmes et tranquilles, comme elle les aimait, un monde de nuages où la fatigue et la terre n'existaient pas et où les oiseaux l'accompagnaient... mais l'ennui, chez-elle, c'était que possédait une seconde paire d'oreilles faisait que même si on dormait profondément, le moindre bruit pouvait vous réveiller... et ça ne manqua pas. Quelque-part sur le sol, au pied de son arbre, une branche craqua, comme si quelqu'un, ou quelque-chose, venait de marcher dessus. Cela fit doucement ouvrir les yeux à la créature, qui cligna trois fois avant de réussir à quitter le ciel lumineux de son monde des songes pour revenir dans les ténèbres de la Forêt Noire.

    Rexianne redressa la tête et bailla un grand coup, dévoilant sa gueule de canin garnie de crocs acérés. Puis elle tourna le regard vers le sol, d'où était venu le bruit. Ayant encore l'esprit embrumé par son sommeil interrompu, elle eut du mal à voir et se contenta de demander :


    -Il y a quelqu'un ?

    Tout en se doutant bien que, dans une forêt, il devait forcément y avoir du monde... des animaux, des insectes ou des fleurs parlantes. Mais quelqu'un prendrait-il la peine de lui répondre ? Bien des créatures du Pays des Merveilles se montraient plus craintives qu'elle, qui était une jeune créature bien curieuse, face à l'inconnu et à l'étranger...
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Mer 13 Juin - 11:58
-Il y'a en effet quelqu'un...
Répondit une voix grave avec une intonation inquiétante.
-Dit moi petit renard saurais tu me guider en dehors de cet endroit? Même si je trouve le décors touta fait splendide il serait tragique que quelqu'un disparaisse a jamais dans cette foret n'est-ce pas?
Il y'eu un grand silence ou Scélerian n’entendit que le bruissement des feuilles.
Il soupira puis tira une dague sa sa ceinture en ajoutant:
-Il va me falloir une réponse rapide petit animal.Je ne suis pas quelqu'un de patient c'est un de mes défauts d’ailleurs... Mais de nos jours qui n'a plus de défauts n'est-ce pas?
Sur ces mots il avança vers Rexianne...
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Jeu 14 Juin - 15:52
    Finalement, ce qui lui répondit ne fut pas vraiment ce qu'elle attendait, dans la Forêt Noire du Pays des Merveilles... elle aurait pue s'attendre plus facilement à un lézard ramoneur, à un dodo qui se prenaient pour un professeur, ou encore à n'importe quel petit lapin blanc qui serait en retard, tendis qu'il se rendait à la cour de la reine... en bref, Rexianne s'était attendue à voir passer un animal parlant quelconque, un insecte géant, voir un arbre qui glisserait sur ses racines. Mais au lieu de ça, la personne qui sortit de l'ombre, juste en bas de son arbre où elle se trouvait perché, ressemblait à la chose la plus normale, la plus banale qu'on pouvait imaginé... et dans ce royaume où les bipèdes étaient l'espèce la plus rare que l'on puisse imaginer, ce qui était normal était loufoque... c'était un humain. Enfin, ce qui ressemblait de plus près à un humain, avec une peau extrêmement blanche. Les fleurs qui avaient élevés la créature lui avaient parlées de ces être à la peau nue, dénuée de toute fourrure, de toutes écailles, de toutes plumes, de toute écorce... des êtres étranges, avait pensé la renarde géante ailée, des primates nus. Mais jusque-là, elle n'en avait jamais rencontrée qu'en dehors de son imagination, que lorsqu'on lui racontait l'histoire d'Alice... ces êtres était tout aussi étrange que ce qu'elle s'était imaginée.

    Elle observa cet être se tenant sur deux pieds tendis qu'il s’avançait dans l'une des rares lumières qui éclairait la forêt, affichant la curiosité d'un enfant en train d'observer un insecte qu'il n'aurait jamais vu, perché sur le bord de sa fenêtre. Vu les trait de son visage pale... c'était bizarre, elle ne se souvenait pas que les fleurs lui aient appris qu'ils étaient aussi blancs... il ressemblait à un humain mâle. L'homme, comme on les appelait, lui demanda si elle savait comment on sortait de la forêt. Rexianne le quitta du regard un instant et leva les yeux en direction du ciel, signe chez-elle qu'elle était en train de réfléchir... en effet, elle savait comment sortir d'ici, pour avoir survolé ces lieux bien des fois... la clairière où elle était soit-disant née s'en trouvait à l'orée... mais elle essayait de se souvenir quel était le chemin le plus court. Ce temps de rêflection ne plut pas au bipède, et elle apprit une chose sur eux que sa famille d'adoption ne lui avait pas enseignait : ils étaient horriblement impatient, ou tout du moins, si ce n'était pas un trait de personnalité commun à cette espèce, celui-ci l'était.

    L'homme avait toujours une vois calme quand il lui conseilla de se dépêcher, mais sa dague tirée montrait bien qu'il était menaçant. La créature hybride loucha pendant deux secondes sur la lame brillante tel de la glace d'argent... puis, vive comme un écureuil fuyant la chouette, elle se déroula de sa branche, planta ses serres dans le tronc de l'arbre et escalada celui-ci, s'éloignant rapidement de l'humain et de son arme. Elle monta presque à la cime de celui-ci, puis se retourna... ses ailes étaient à moitié déployées, elle était prête à s'envoler, juste au cas-où, tendis qu'elle lui criait :


    -Pas la peine de se montrer aussi impatient, l'humain. Si tu veux que je te sorte de là, il faut bien que je réfléchisse au meilleur moyen. Mais puisque tu trouve si malin de me menacer, alors tu n'as cas te débrouiller seul pour sortir de la Forêt Noire !
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Jeu 14 Juin - 16:46
Scélerian pesta contre lui même et son manque d’impatience
Un renard avec des ailes! Et intelligent qui plus est! quel endroit étrange pensât-il
Ayant compris qu'il serait dans l'impossibilité de sortir de cet endroit sans l'aide de cette original animal il songea a une autre manière de sortir de cet endroit.
-Inutile de jouer au gentil maintenant que je suis découvert autant y'aller jusque-au bout!
-For bien petit animal tu veut jouer au plus malin?Alors jouons!
Sur ces mots il hurla
-BRISINGR!
Et plusieurs arbres s’enflammèrent instantanément! L'odeur de cendre et de fumée chatouillèrent les narines de Scélerian
Alors tu tiens vraiment a cet que cette foret parte en cendre? demanda Scélerian un sourire cruel au visage
-Ce serait dommage de perdre un endroit ou dormir n'est ce pas? Maintenant fait moi sortir d'ici ou je détruit tout! puis il continua d'incendier cette pauvre foret en attendant la réponse de Rexianne ....
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Ven 15 Juin - 21:30
    Un étrange son sortit de la gorge de l'animal-hybride, un bruit qui ressemblait à un sifflement de serpent paniqué, et qui représentait chez-elle à la fois la surprise et la frayeur, lorsque l'arbre au sommet duquel elle s'était mise à l'abri prit feu, sous le sort, le simple et étrange mot que lança le deux-pattes. En plus de celui de la cendre et du bois en train de griller, il y eut l'odeur mystique de la magie la plus ancienne qui se mit à flotter dans l'air... étrange, elle avait comme le souvenir d'avoir sentit cette odeur le jour de sa naissance. En se rendant compte de cela, elle aurait pue se demander si sa naissance n'avait pas un certain lien avec la magie... étant donné l'étrange créature qu'elle était, ce ne serait pas impossible... mais, sur le moment, elle avait autre-chose en tête, à savoir ne pas rester là pour ne pas griller sur place, alors que les flammes montaient vers elle comme si elles montaient le long d'une mèche de dynamite.

    Rexianne n'hésita pas une seconde et sauta, au moment où le feu magique allait lui roussir les poils sombres du bout de sa queue. Elle était tentée de s'envoler au-delà de la cime des arbres, là où le sorcier ne pourrait pas l'atteindre, mais quelque-chose la retint... à savoir le fait que le champ de fleurs où elle était née, et où se trouvait sa famille d'adoption, était très proche de la Forêt Noire. Si son ennemi détruisait ce lieu, elle aurait pue ne pas s'en inquiéter... ce n'était pas son territoire, elle avait beaucoup d'autres endroits où se réfugier pour passer la nuit et pour faire la sieste, et en plus, c'était une forêt magique, elle était certaine qu'au bout d'un moment, celle-ci commencerait à se défendre toute-seule. Mais si jamais l'incendie se répandait, il allait mettre en danger ses nombreuses mère... elle ne pouvait courir se risque. Alors elle décida de se rendre et se posa.

    Devant l'homme qu'elle n'aimait finalement vraiment pas, elle se posa et dressa la tête, lui montrant ainsi qu'elle n'était pas aussi petite qu'il l'avait pensé... en fait, elle était assez haute pour le regarder en face, dans les yeux. Afin de contenir sa colère, Rexianne se mit à griffer le sol, creusant des sillons dans la terre. Mais malgré cela, elle ne put s'empêcher de montrer les crocs, sans cependant grogner, et d'hérisser sa fourrure tel un chat en colère. Au cas où ce méchant homme tenterait de l'attaquer, elle préparait en elle son arme secrète, se tenant prête à hurler et à le paralyser...


    -Ok, lui dit-elle d'une voie vibrante. Donnant-donnant, tu éteints tes feux, et je te guide... sinon, je m'envol et je te laisse ici.
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Mar 19 Juin - 17:30
L'animal descendit et montra ses crocs
-Bien pensa il cet animal commence a comprendre qu'il vaut mieux être de mon coter que contre moi en revanche l'animal n’était pas aussi petit que prévus et son étrange musculature ne fit que d'accentuer l'envie d'éliminer la créature mais il se contenu.

-Sa marche alors sur ses mot ils lança:

- Adurna rïsa! Soudain de l'eau commença a monter du sol et a s’élever dans les airs pour former une étrange sphère aquatique qui explosa dans un bruit sourd.

Un fin crachin commença a s’écouler rapidement et éteint de feu de foret
-Voila dit il
-Maintenant guide moi or d'ici et inutile d'essayer de me berner je peut aisément recommencer

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Mer 20 Juin - 17:56
    L'homme tint parole, éteignant le feu en prononçant un autre de ses sorts étranges qui fit un peu peur à Rexianne, jusqu'à ce que celle-ci ne comprenne que ce n'était pas de la magie qui visait à la blesser : en réalité, le sorcier avait fait jaillir de l'eau de la terre, éteignant ainsi son oeuvre, laissant derrière-lui une forêt plus noire que jamais, où les cendres volaient et où l'odeur de la fumée piquait les yeux. Lorsque ce fut finit, elle se retint à grand peine de ne pas lui hurler dans les oreilles et de l'achever à coups de griffes... elle ne le fit pas pour deux raisons : déjà, elle était certaine que, comme il le lui promettait, si son attaque échouée, il n'hésiterait pas à relancer son sort, et peut-être même contre elle-même, cette fois-ci, mais en plus, elle n'était pas ce genre de personne. Elle lui avait promis de le faire sortir en échange qu'il épargne les bois, et elle tiendrait sa promesse... peut-être était-elle trop gentille face à un individu comme lui.

    La créature hybride tourna alors le dos au bipède, tournant cependant la tête pour toujours l'avoir à l'oeil. Elle le regarda d'un regard d'aigle sombre, puis elle commença à avancer en lui disant :


    -Dans ce cas, suis-moi... et n'essaie pas de me poignarder dans le dos ! J'ai une seconde paire d'oreille, je t'entendrais faire le mouvement avant que tu ne le finisses, et je t'abandonnerais là, feu ou pas feu !

    ... et ce n'était pas une menace en l'air, c'était une promesse.

    La semi-canine, semi-serpent et semi-rapace marcha donc au sol, guidant l'individu vers la sortie nord de la forêt, vers le côté inverse de son lieu de naissance... au moins avait-elle trouvée un moyen de l'empêcher d'aller jusqu'au champ de fleurs. Elle gardait ses deux oreilles arrières dans sa direction, le surveillant ainsi à l'ouïe tout en se servant de sa vue pour regarder où elle allait. Grace à son corps sinueux, elle n'était pas gênée par l'irrégularité du terrain, passant par-dessus les trous, les bosses et les racines... elle s'amusait cependant à faire de grands pas rapides, distançant le sorcier et le forçant à courir, sans pour autant trop s'éloigner de lui, pour qu'il ne perde pas le bout noir de sa queue de vu...
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Jeu 21 Juin - 16:58
Cet animal essayer de m'énerver en allant plus vite que moi pensât-il si elle savait...
Enfin, elle était devenue raisonnable!
Soudain Scélerian sentit une forte puissance s'approcher des lieu,plus faible que lui certes ,mais elle fut assez grande pour le troubler
-Ne nous attardons pas ruminât il
Enfin ils arrivèrent a la lisière de la foret il ne pris pas la peine de regarder l'hybride

Il pensa a voix haute:

Allons au château de la reine blanche,il est temps que je lui fassent une petite leçon de commandement!
Puis il éclata d'un rire sardonique qui déchiras le silence de cet endroit
Mais son rire fut de courte durée car se rendit compte que Rexianne l'avait entendu et,avant même de pourvoir faire un geste elle s’envolât

-Bah! que cette créature aille au diable j'ai d'autre chat a fouetter sur ces mots il prononça
Barzul incantatep! et il se transforma en un nuage d'ombre qui fila a toute vitesse droit sur le château
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Jeu 21 Juin - 17:01
Plus rapide que la foudre le jeune homme arriva sur les lieux de l’incendie

-Encore rater! Je te maudit Scélerian et je te retrouverait!
Puis il partit aussi vite qu'il était arriver sans un bruit avec pour seul bruit,le murmure de la foret noire...
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Ven 22 Juin - 8:00
    La bête à fourrure rousse et celui qu'elle guidait finirent enfin par sortir de la forêt sombre, et Rexianne laissa l'homme lui passer devant. Ravit de se retrouver enfin en dehors des arbres, il semblait avoir oublié qu'elle était encore là... et c'était tant-mieux. Qu'il continue à oublier sa présence... elle, elle recula de trois pas, tendis qu'il parlait tout-seul, et ni-une, ni-deux, elle déploya ses ailes et pris son envol. Lorsque l'homme s’apercevrait de sa disparition, elle serait déjà à nouveau caché dans le feuillage de la Forêt Noire. Elle avait fait ce qu'il attendait d'elle, elle avait respectée leur accord... maintenant, pas question qu'elle reste trop près de lui, car elle avait hésément deviné que le sorcier était du genre à la transformer en manteau de fourrure, si l'envie lui prenait, maintenant qu'il n'avait plus besoin d'elle... brrr, finir en manteau de fourrure... elle en frissonnait rien qu'à y penser. Quel ignoble mort que celle de devenir l'objet d'un homme, son habit posé sur ses épaules... d'ailleurs elle s'était toujours demandée où cette espèce pouvait bien trouver du plaisir à porter de la peau morte sur le dos.

    Ce n'est que lorsqu'elle se sentit enfin à l'abri... lorsqu'elle tourna la tête, ne comptant plus que sur son ouïe pour l'empêcher de rentrer dans quelque-chose, et qu'elle ne distinguait plus l'ennemi... qu'elle se rendit compte de la gravité des paroles de l'humain... *La reine !* songea-t-elle, un peu paniqué *Il veut s'en prendre à la reine !*. L'animal hybride ne connaissait pas la reine blanche du Pays des Merveilles... en fait, elle ne s'était même jamais considérée comme l'une de ses sujets, bien qu'elle vive dans son pays, et ne ressentait vers elle ni haine, ni sympathie, juste ce qu'on pouvait ressentir pour une inconnue... cependant, elle se rendit compte d'une chose : si la reine devait mourir, cela mettrait le pays en guerre. En fait, elle n'était pas sûr de ce que cet homme comptait lui faire, mais elle ne doutait pas une seconde que ce n'était pas du bien. Alors elle décida de faire demi-tour, afin de partir au moins prévenir le château. Elle pouvait voler aussi vite qu'un faucon, alors elle ne doutait pas une seule seconde de pouvoir arriver avant un humain rachitique aux jambes raides ! Elle ne l'avait pas vue se transformer en nuage... mais alors qu'elle se perchait sur un arbre et faisait demi-tour, un mouvement au sol attira son attention, lui faisant baisser son regard fin vers le pied de l'arbre...

    Un autre humain... c'était le deuxième qu'elle rencontrait en une seule journée, après avoir passée toute une vie sans en croiser un seul... était en train de courir, aussi vif et silencieux qu'un cerf, se dirigeant vers la sortie où elle avait guidée le sorcier... un camarade du sorcier, un autre méchant ? Et bien, celui-là, elle ne le laisserait pas rejoindre son camarade ! Peut-être que si elle arrivait à se débarrasser de lui, elle pourrait empêcher l'autre de mettre en marche son plan. Alors, rapide et silencieuse comme le vent, elle prit son envol, fondit sur lui, et, avant qu'il ne se rende compte de ce qu'il lui arrivait, elle le saisit par le dos, par ses habits grasse à ses serres-avants. Puis elle battit à grande vitesse des ailes, montant vers le ciel, dépassant très rapidement la cime des arbres, avec dans l'intention de le lâcher une fois qu'elle serait assez haute pour être sûr de briser chacun de ses os...


    -Je ne vous laisserais pas faire de mal à la reine ! Rugit-elle, en resserrant sa prise sur la tunique de l'humain...
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Ven 22 Juin - 16:04
-Lache moi stupide animal! rugit le jeune homme Tu est encore un sbire de Scélerian!
Sur ce il jeta un coup de pied dans les cotes de l'animal qui le lâcha sous le choc.
Il fit un magnifique vol planer puis il prononça

-GANGA! après une longue chute,et grâce a son sort, il atterris sans dégât ce qui ne fut pas le cas du renard qui s'écrasa a coter de lui.

-Mince les spires de Scélerian était plus coriace cela ne pouvait pas être l'un d'eux...

-Excuse moi fit il je te prenais pour une autres personne puis il prononças

-Aiedail! soudain les os de Rexianne se réparèrent
-Je part au château....
Et sur ce il partit a une vitesse t'elle qu'elle ne pourrais le suivre ....
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Sam 23 Juin - 20:38
    Ça, il faut dire, Rexianne ne s'y était vraiment pas attendue... qu'il lui lance un sort, à la limite, mais se servant d'une souplesse digne d'elle-même, que son passager réussisse à lui décrocher un bon coup-de-pied dans les côtes, ça, elle ne s'y était pas attendue. Son squelette était creux, ses os étaient fins, ce qui lui permettait de se déplacer rapidement et silencieusement, que ce soit en courant ou en volant, mais le gros problème, c'était que tout-cela la rendait horriblement fragile. De ce simple coup de pied, elle sentit trois de ses côtes se briser, se faire défoncer, et, son côté droit lui étant trop douloureux pour lui permette de continuer à battre de l'aile, elle chuta et s'écrasa sur le sol... dans son corps, son squelette n'était plus puzzle de poussière, la terre venait de la briser en morceau.

    La créature hybride avait mal, si mal, et elle se sentait partir, à tel point qu'elle n'entendait même plus les paroles du bipède... elle commençait à avoir froid, le monde autour d'elle devenait noir. Bientôt, la douleur disparue, remplacée par une profonde félicité... elle avait l'impression d'être couchée sur un nid de plumes de cygne. Elle ne ressentait plus que le froid, la fatigue... et la peur. Elle sentait qu'elle était en train de mourir, et elle craignait de savoir enfin ce qui l'attendait de l'autre côté... tout-le-monde avait peur de la mort, car tout-le-monde avait peur de l’inconnu, et que l'on soit croyant ou non, personne n'était jamais sûr de ce qu'il y avait, de l'autre côté. Sa dernière pensée alla à ses mères... elle espérait qu'elles iraient bien, que jamais le sorcier de les trouverait... puis elle finit par accepter son sort, jusqu'à ce que, finalement, elle se sentit tirer en arrière. La félicité disparue, et la douleur revint.

    Elle ne savait pas comment, mais elle était en train de revenir à la vie. Ses os brisés bougeaient, c'était douloureux... mais elle comprit très vite que, en réalité, cette sensation de démangeaison signifiait qu'ils étaient en train de se ressouder. Quand elle en fut capable, elle releva la tête, et vit que c'était l'homme qu'elle venait d'attraper qui l'avait sauvée... elle se rendit alors compte de la terrible erreur qu'elle avait commise : ce magicien là n'était pas avec le méchant. Aussi, lorsqu'il eut terminé et qu'il repartit, elle se leva... ses jambes flageolaient, et il lui fallut un petit moment pour retrouver son équilibre. Échapper de si peu à la mort, c'était une expérience qui vous étourdissait... puis elle partit à sa poursuite, courant à très grande vitesse... l'homme avait cru qu'elle ne pourrait le rattraper, mais ce qu'il ignorait, c'est qu'elle possédait naturellement une vitesse accrue. Elle lui cria également :


    -Eh, attend... je suis désolée de t'avoir attrapé comme ça ! Je viens de rencontrer un mauvais sorcier qui m'a menacé pour que je le fasse sortir de la forêt, j'ai crue que tu étais avec lui.

    Lorsqu'elle arriva à ses côtés, elle continua à côté de lui...
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Dim 24 Juin - 12:24
Elle me suis encore... quelle insistance puis Murtagh bondit sur le coter pour éviter une branche.

-Tu ne devrait pas me suivre mais si tu insiste je ne peut t'en dissuader,de plus tu te trompe sur un point, Scélerian n'est pas un sorcier mais c'est un démon
a ces mots les traits de Murtagh durcirent
-Et c'est aussi un dragonnier...Mais passons si tu veut m'aider a éliminer ce traître de Scélerian avant qu'il ne cause des dommages suis moi!

Puis il sifflât entre ses doigts,au début, il ne se passât rien puis un immense rugissement déchirât les cieux,et,un grand dragon rouge arrivât Murtagh sauta sur la celle au dos du dragon a partit dans les airs a une vitesse vertigineuse
-Rendez vous au château Lançât-il!

Puis il disparut dans les nuages
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Mar 26 Juin - 5:22
[Je ne vais pas pouvoir répondre tout-de-suite, parce que je me fais opérée dans deux heures, on m'arrache les dents de sagesse. Le temps que je me remette, compte pour la réponse entre jeudi et dimanche. J'éditerais ce sujet. Désolée pour l'attente et à très vite Wink ]
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Dim 13 Jan - 12:16
Kiyou,


je locke ceci. Si vous désirez le reprendre, un RP fera l'affaire. ^^

~ ~ ~ ~ ~ ~

Alice
Found myself in Wonderland
Found myself in Wonderland

Bla-blas : 182
Points de Folie : 257
Est tombé dans notre monde le : 16/11/2011
Sagesse : 19
Localisation : Dans mon monde... Et dans ce monde, il y a moi, toi, et les autres... Et tout plein d'autres choses...
Fou ou Folle ? : Très intelligente
Humeur : Toujours bonne quand il s'agit de venir ici !!!


Voir le profil de l'utilisateur http://life-in-wonderland.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: Sieste solitaire, ou rencontre improbable ? Aujourd'hui à 20:16
Contenu sponsorisé




Sieste solitaire, ou rencontre improbable ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Rêverie solitaire
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|
» Givre Absolu [Solitaire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Wonderland ::  :: 
Les Terres de l'Oubli
-
Votez !
Un p'tit clic ? ~ Et là ?
Encore un ? ~ Un autre ?
Et celui-ci ?
Nos top z'amis
Wolfs Power
Denmoriny
Entre les Ombres
Nox Aeterna
Avengers

Howahkan